La confiance en soi

Il est rare que mes clients viennent de me voir en me demandant directement : « J'ai un problème de confiance en moi » ou encore « je voudrai que vous m’aidiez à regagner la confiance en moi. »

Généralement ils viennent plutôt me voir pour un problème de communication, une prise de poste, la peur du changement, un problème de positionnement avec leur direction…. Cependant au fur et à mesure que l’accompagnement avance les questions sur la confiance en soi arrivent dans le scope.

La confiance en soi commence par la connaissance de soi et de ses petites imperfections, être en mesure et en capacité de s’aimer, tel que nous sommes, même si nous ne sommes pas parfaits, même si nous ne sommes pas le surhomme ou la surfemme que notre inconscient aimerait que nous soyons. Nous accepter tel que nous sommes avec nos qualités et nos défauts.



Cette connaissance de soi permet de nourrir et de gagner en estime de soi. L’estime de soi c’est le jugement que nous portons sur nous-même, en rapport à nos propres valeurs. « Lorsqu'un individu accomplit une chose qu'il pense valable, celui-ci ressent une valorisation et lorsqu'il évalue ses actions comme étant en opposition à ses valeurs, il réagit en baissant dans son estime » source wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Estime_de_soi. L’estime de soi permet également de ne pas avoir peur du jugement de l’autre et par là même d’oser. Oser dire les choses que l’on pense, oser passer à l’action.


Avoir une bonne estime de soi permet de se mettre en marche, de passer à l’Action et de ne pas avoir peur des échecs. Ces derniers sont alors considérés comme des sources d’apprentissage qui nous aide à nous améliorer. Les réussites sont valorisées à leur juste niveau et renforcent l’estime de soi. Nous n’avons alors plus peur du jugement de l’autre.

Et c’est de l’accumulation de toutes ses réussites, de notre vision positive de l’échec que naît la confiance en soi. La confiance en soi c’est avoir confiance en ses capacités de décider seule, d’agir de façon efficace et raisonnée, d’oser faire les choses sans que nos pensées nous en empêchent. La confiance en soi c’est aller vers l’efficacité. Nous avançons alors calmement avec confiance et sérénité. Naît une impression de construire les choses, d’être à sa juste place et d’avancer avec assurance.



Toujours plongée dans la lecture du livre d'Annabelle Robert j'ai repéré́ ce passage sur la confiance en soi, bonne lecture :

« La raison pour laquelle je dis que la confiance est un super pouvoir, c'est parce que c'est un mot puissant. Avoir confiance en soi ce n'est pas seulement se dire « je vais être capable de gérer de façon calme et décisive tout ce que la vie mettra sur mon chemin ».

C'est bien plus que cela.

Selon eux, les gens qui ont confiance en eux ont d'abord un but fort et des valeurs claires : ils savent exactement ce qu'ils veulent et comment ils veulent l'obtenir. Ils sont capables de répondre à une question existentielle : « que veux-tu faire dans la vie ? »

Ils sont motivés et aiment ce qu'ils font dans la vie. Ils n'ont pas de mal à se lever le matin parce que passer le temps à faire ce que l'on aime ne demande pas d'effort ni de lutte acharnée. Ils n'ont pas peur de perdre leur job parce qu'ils savent qu'ils pourront retrouver du travail ailleurs.

Ils connaissent une stabilité́ émotionnelle : ils ont une approche calme et ciblée de la façon d'aborder les challenges et de prendre en charge les projets et leurs défis. Les personnes confiantes sont capables d'identifier des émotions qui leur nuisent (colère et anxiété́ et de travailler sur elle plutôt que d'être à l'heure merci. N'oubliez pas que l'insécurité́ génère la peur et la peur excite nos défenses.

Des personnes confiantes ont un état d'esprit positif : Elles restent optimistes dans toutes situations et sont capables de voir le bon côté́ des choses, même dans les pires situations. Le verre à moitié plein... Elles ont un regard positif sur elle-même et sur les autres.

Avoir confiance en soi c'est aussi se connaître, savoir en quoi on est bon, et en quoi on est moins bon. Les gens qui ont confiance en eux savent de quoi ils sont capables et comment ils réagissent face à telle ou telle situation. Conscients de leurs imperfections - ce sont des êtres humains -, ils s'entourent de gens qui vont compenser leur faiblesse afin de réussir ensemble et mieux. Ce qui ne fait que renforcer leur confiance. »






J’ai souvent constaté chez les dirigeants que j’accompagne que ceux qui ont une bonne estime d’eux-même et une vision réaliste de leur capacité, recrutent les meilleurs dans leur domaine. Ils n’ont pas peur de s’entourer de professionnels compétents car ils ont conscience que l’omniscience n’existe pas et que leur force est ailleurs.

« Ils sont flexibles dans leur comportement, ils adaptent en fonction des circonstances. Les gens confiants sont généralement capables de comprendre une situation dans sa globalité́ plutôt que de focaliser leur attention sur des détails. L'arbre qui cache la forêt... Ils tiennent compte des points de vue des autres lorsqu'ils prennent une décision.

Ils aiment se donner des défis, développer leur terrain d'action. Ils considèrent chaque jour comme une nouvelle expérience, une opportunité́ d'apprentissage, plutôt que de se comporter comme s’ils étaient déjà̀ des pros et n'avait rien de nouveau à découvrir. Les personnes qui ont confiance en elles sont humbles et un comportement d'humilité́

Ce sont des personnes qui sont à l'écoute de même et de leur corps elles le respectent et savent comment gérer leur énergie. Cette énergie leur permet de gérer des situations stressantes sans tomber malade.

Les personnes qui ont confiance en elles, ont la capacité́ de rebondir face à l'incertitude de se mettre en danger même quand elles n'ont pas les réponses, toutes les compétences nécessaires pour bien faire les choses. Elles sont cohérentes dans leur vie elles font tout dans ce sens, elles se mettent au service de leur quête.

Les personnes qui ont confiance en elles, ont le sens des responsabilités elles acceptent d'assumer un échec, même si elles ne sont pas responsables. Les gens confiants n'ont pas peur de dire : « je me suis trompé, c'est moi qui ai fait l'erreur et j'en assume la responsabilité́. » Si vous estimez que vous avez fait ce qu'il faut et que vous êtes digne de l'affection de l'admiration des gens vous n'avez pas peur de reconnaitre vos erreurs. Et personne qui manque de confiance en elle se cherche toujours des excuses ou à blâmer les autres de leur échec.

En français la confiance en soi et la confiance dans l'autre dans la société́ ou dans une entreprise sont un seul et même mot alors qu’en anglais ils se différencient (confidence et trust). Je trouve cela intéressant car comme nous l'avons vu la confiance dans l'autre est la base sur laquelle s'appuie les équipes innovantes et performantes et la confiance en soi et celle sur laquelle on va construire l'individu performant et innovant. »  source la théorie de la veste Annabelle Roberts.

©2019 Hélèné Séjourné. Tous droits réservés.