Et si les équipes performantes étaient les plus résiliantes...

En tant que coach j'interviens dans les entreprises pour "redynamiser mes équipes"; "faire naitre l'intrapreneurship";"faire émerger des projets nouveaux".

Parfois ça glisse tout seul et parfois ça coince!

Lorsque j'analyse ce qui coince c'est souvent lié à l'environnement dans lequel l'équipe évolue. Je découvre une hyper culture de la réussite: pression sur le KPIs, pas d'apprentissage sur les erreurs, prime à l'atteinte d'objectif essentiellement quantitatif.

Une étude menée par Julia Rodovsky chercheuse à Harvard et analyste au sein du département ressources humaines de Google a montré que la performance d'une équipe n'était pas liée aux talents des personnes qui la constituent mais à 5 facteurs clés, qui ont fait naitre le projet Aristote.

1- la sécurité psychologique

C'est-à-dire la capacité qu'ont les membres de l'équipe à s'exprimer, à innover, à prendre des risques sans se faire "réprimander" par le boss, ou brider ou encore opposer un "Non ça rentre pas dans la politique de l'entreprise". L'erreur est acceptée, elle fait partie de la culture de l'entreprise, elle est analysée et corrigée ensemble afin que tout le monde apprenne et grandisse ensemble.

2- la co-dépendance

Il s'agit ici de confiance et de co-responsabilité: chaque membre de l'équipe a confiance dans les compétences mutuelles et dans la capacité de l'équipe de tenir ses engagements et de livrer en temps et en heure. Chacun respecte et reconnaît le travail de l'autre à sa juste valeur.

3- La clarté de la structure et des objectifs

Comment savoir qu'on est arrivé si on ne sait pas où l'on va? L'objectif est clairement défini, voire co-construit avec les membres de l'équipe. Chaque membre de l'équipe sait ce qu'il a à faire, enfin surtout son rôle dans l'équipe. Ce qui lui donne la liberté d'être créatif. Sans cadre clair pas de création possible!

4- Le sens

Aujourd'hui je vois des gens très performants quitter des entreprises parce que ce qui s'y passe : "n'a plus de sens".

Comprendre le pourquoi et le pour quoi? est un moteur important et s'il est co-construit alors les équipes peuvent soulever des montagnes!

5- L'impacte

Les équipes sont persuadées que ce qu'elles font participe à l'amélioration du monde, ou de quelques choses pour la communauté, elles voient plus grand qu'elles-mêmes. .... Et vous quelle place donnez-vous à l'erreur, à l'intrapreneurship, à la confiance dans votre entreprise?


Matrice de Julia Rodovsky:


13 vues

©2019 Hélèné Séjourné. Tous droits réservés.